Quelques vers pour MONTMARTRE

Discours au BAN des VENDANGES 2014

 

BAN des VENDANGES

11 octobre 2014 / 20 vendémiaire 223

MONTMARTRE fête les POETES

 

Rien n’a changé. J’ai tout revu : l’humble tonnelle

De vigne folle avec les chaises de rotin…

Paul Verlaine, 1866

Le bistrot est un temple où de vivants piliers

Laissent parfois sortir de confuses paroles…

Charles-Kevin Bodler, 2013

A force de vider des verres de couleurs,

La couleur s'invita en nos joyeux tableaux,

Et le vers s'enroula autour du caboulot

Auquel joue le Lapin le temps de trois chanteurs.

 

De la rue Saint Vincent aux multiples complaintes,

Le pas du promeneur longe nos ceps de vigne,

Remonte les pavés où Bruant lui fait signe,

Au Billard où Verlaine écrivait dans l'absinthe…

 

***

 

Poètes, bienvenue ! Entrez dans nos bistrots,

Car vous êtes déjà au cœur de nos mémoires :

On fredonne Carco, Mac Orlan, après boire,

Ou Dimey en hiver, alentour d'un vin chaud.

 

Vous, poètes connus de nos journées d'école,

Vous, poètes maudits, vous, flâneurs qui rêvez,

Vous voici réunis dans la rose cuvée

En laquelle flamboie tout l'art de la picole. 

 

Car oui ! c'est tout un art de capturer la rime,

De poser sa césure et deux trois métaphores,

Tout en levant au ciel son tremblant oenophore,

Avant l'aube aux croissants avec son café-crime.

 

Car c'est l'aube, déjà ! L'oiseau idée s'envole

De la cage pensée où on le croyait pris…

Restent un sonnet bleu, un service compris...

Le chat sur la banquette observe puis somnole...

 

***

 

Toi qui viens, voyageur, de ces contrées étranges

Que le citadin ne connaît que par ses fruits,

Nos poètes anciens te sourient aujourd'hui,

Car ta joie accroche des rondeaux aux vendanges.

 

Montmartre a découvert la poésie qui chante

Et qui dit la gaîté cachée au fond du vin !

Laissons les élégies pour d'autres lendemains :

Vivons l'instant présent dans notre vigne en pente !

 

En voyant vos habits aux multiples histoires,

Je crois voir un poème aux vers aléatoires

Qui suivrait le parcours hésitant du buveur ;

 

Et la foule ravie vous verra défiler,

Bretons et Provençaux, Normands et Bordelais,

Et vous ajoutera plusieurs ratons-laveurs !

 

Marielle Frédérique Turpaud

maire de la Commune Libre de Montmartre

 

APRES LA FETE…

 

Montmartre se rendort. Ronde des camionnettes

Engrangeant les cartons, les calicots roulés,

Lent poids des grands manteaux soigneusement pliés,

Bannière démontée calée dans l’estafette.

 

Montmartre se rendort. Plus de cris cornemuse.

Nos orgues revenues nous chantent nos chansons,

Bohème d’Aznavour et de Mimi Pinson,

Les poètes buvant à la santé des Muses.

 

Montmartre redit aux Japonais doucement

Le Montmartre éternel de Prévert et Bruant

(Ronsard est un gymnase et Jehan-Rictus décor).

 

Les bistrots veillent aux chevalets des artistes…

L’accordéon de rue porte nos amours tristes…

Moules frites café : Montmartre se rendort.

 

Marielle-Frédérique Turpaud

Dimanche soir 12 octobre 2014

21 vendémiaire 223

Au Rendez-vous des Artistes, sur le boulevard.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

07.06 | 11:53

HONORÉ PHILO dimanche 2 juillet : La langue peut-elle ne pas être de bois?
Vacances août et septembre, retour dimanche 1er octobre

...
09.05 | 14:01

HONORE PHILO Quelles relations avons-nous avec l'autorité ? Dimanche 4 juin 15h aux Associés

...
29.04 | 19:03

HONORÉ PHILO dimanche 7 mai, 15h : « Qui a peur de la liberté ?»
aux Associés, avant ou après votre vote.

...
28.02 | 19:38

Souvenir de Gilbert Lenga, 28 février.

...
Vous aimez cette page