TEXTES SPIRITUELS DIVERS

PRIERES DES PAPES

saint Jean-Paul II, fête le 22 octobre.

1

Seigneur Jésus, Tu es notre Sauveur et notre Dieu !

Fais que notre regard ne se fixe jamais sur d'autre étoile que celle de l'Amour et de la Miséricorde qui brille sur ta poitrine.

Que ton Cœur soit donc, ô notre Dieu,

le phare lumineux de la foi,

l'ancre de notre espérance,

le secours toujours offert dans notre faiblesse,

l'aurore merveilleuse d'une paix inébranlable,

le soleil qui éclaire nos horizons.

Jésus, nous nous confions sans réserve à ton Divin Cœur. Que ta grâce convertisse nos cœurs.

Par ta miséricorde soutiens les familles, garde-les dans la fidélité de l'amour.

Que ton Evangile dicte nos lois.

Que tous les peuples et les nations de la terre se réfugient en ton Cœur très aimant et jouissent de la Paix que Tu offres au monde par la Source pure d'amour et de charité de ton Cœur très miséricordieux.

Amen.

Saint Jean Paul II, 1994

2

Jésus, Toi le Fils bien-aimé du Père, nous Te louons pour l'Amour que ton Cœur Sacré nous révèle. Transpercé pour nous, il est devenu Fontaine de joie et Source de vie éternelle.

Jésus, l'invocation de ton Nom nous pacifie et nous garde dans l'Espérance. Toi, l'Amour, l'Amour non-aimé, Seigneur Jésus nous croyons en Toi, nous Te louons et nous T'aimons.

La puissance de ton Amour surpasse toute connaissance et Tu peux nous donner infiniment plus que nous ne pouvons demander.

Nous Te prions pour les enfants et les jeunes: qu'ils avancent dans la vie guidés par la Foi et l'Espérance. Qu'ils ouvrent leur cœur aux appels du "Maître de la Moisson".

Nous te prions pour les familles unies et pour toutes celles qui sont en difficulté.

Nous confions nos malades à ton Cœur plein de tendresse et à ta Miséricorde tous ceux qui vivent loin de Toi.

Cœur de Jésus, Toi qui par ta Croix a vaincu toutes divisions, donne la paix à notre monde et renouvelle en notre cœur le désir de répondre fidèlement à la richesse débordante de ton Amour miséricordieux qui ne cesse de nous dire : "N'ayez pas peur !".

Saint Jean Paul II, 1994

 @@@

Sainte Marie, Mère de Dieu,
tu as donné au monde la vraie lumière,
Jésus, ton fils - Fils de Dieu.
Tu t'es abandonnée complètement
à l'appel de Dieu
et tu es devenue ainsi la source
de la bonté qui jaillit de Lui.
Montre-nous Jésus. Guide-nous vers Lui.
Enseigne-nous à Le connaître et à L'aimer,
afin que nous puissions, nous aussi,
devenir capables d'un amour vrai
et être sources d'eau vive
au milieu d'un monde assoiffé.

Benoît XVI, le 25 décembre 2005, pour la solennité de la Nativité du Seigneur.

@@@

11. Je voudrais maintenant remercier Sa Majesté le Roi de m’avoir invité, vous remercier vous aussi, chers jeunes du Maroc, d’être venus ici et d’avoir écouté avec confiance mon témoignage.

Mais plus encore, je voudrais remercier Dieu qui a permis cette rencontre. Nous sommes tous sous son regard. Il est aujourd’hui le premier témoin de notre rencontre. C’est lui qui met dans nos cœurs les sentiments de miséricorde et de compréhension, de pardon et de réconciliation, de service et de collaboration. Les croyants que nous sommes n’ont-ils pas à reproduire dans leur vie et leur cité les Très Bons Noms que nos traditions religieuses lui reconnaissent? Puissions-nous donc Lui être disponibles, et être soumis à sa volonté, aux appels qu’il nous adresse! Ainsi nos vies retrouveront un dynamisme nouveau.

Alors pourra naître, j’en suis convaincu, un monde où les hommes et les femmes de foi vivante et efficiente chanteront la gloire de Dieu et chercheront à construire une société humaine selon la volonté de Dieu.

Je voudrais terminer en L’invoquant personnellement devant vous :

O Dieu, Tu es notre Créateur.
Tu es bon et ta miséricorde est sans limites.
A Toi la louange de toute créature.
O Dieu, Tu as donné aux hommes que nous sommes une loi intérieure dont nous devons vivre.
Faire Ta volonté, c’est accomplir notre tâche.
Suivre Tes voies, c’est connaître la paix de l’âme.
A Toi, nous offrons notre obéissance.
Guide-nous en toutes les démarches que nous entreprenons sur terre.
Affranchis-nous des penchants mauvais qui détournent notre cœur de Ta volonté.
Ne permets pas qu’en invoquant Ton Nom,
nous venions à justifier les désordres humains.
O Dieu, Tu es l’Unique. A Toi va notre adoration.
Ne permets pas que nous nous éloignions de Toi.
O Dieu, juge de tous les hommes,
aide-nous à faire partie de tes élus au dernier jour.
O Dieu, auteur de la justice et de la paix,
accorde-nous la joie véritable, et l’amour authentique,
ainsi qu’une fraternité durable entre les peuples.
Comble-nous de Tes dons à tout jamais.
Amen!

saint Jean Paul II aux jeunes musulmans de Casablanca, 19 aout 1985.

 ###

VISITE DE SAINTJEAN-PAUL II 
AU SACRÉ CŒUR DE MONTMARTRE

Paris (France)
Dimanche 1er juin 1980

1. “Reste avec nous, Seigneur, car le jour est sur son déclin”[1].

Les disciples d’Emmaüs avaient le cœur déjà tout brûlant au-dedans d’eux-mêmes après avoir entendu expliquer sur le chemin, les merveilles du plan de salut révélé dans les Écritures. Par la fraction du pain, le Seigneur achève de se révéler à eux, ressuscité, dans la plénitude de son amour.

Nous sommes à Montmartre, dans la basilique du Sacré-Cœur, consacrée à la contemplation de l’amour du Christ présent dans le Saint-Sacrement.

Nous sommes au soir du premier juin, premier jour du mois particulièrement consacré à la méditation, à la contemplation de l’amour du Christ manifesté par son Sacré-Cœur.

Ici, jour et nuit, des chrétiens se rassemblent et se succèdent pour rechercher “les insondables richesses du Christ”[2].

2. Nous venons ici à la rencontre du Cœur transpercé pour nous d’où jaillissent l’eau et le sang.

C’est l’amour rédempteur, qui est à l’origine du salut, de notre salut, qui est à l’origine de l’Église.
Nous venons ici contempler l’amour du Seigneur Jésus: sa bonté compatissante pour tous durant sa vie terrestre; son amour de prédilection pour les petits, les malades, les affligés. Contemplons son cœur brûlant d’amour pour son Père, dans la plénitude du Saint-Esprit. Contemplons son amour infini, celui du Fils éternel, qui nous conduit jusqu’au mystère même de Dieu.

3. Maintenant encore, aujourd’hui, le Christ vivant nous aime et nous présente son cœur comme la source de notre rédemption: “Semper vivens ad interpellandum pro nobis”[3]. A chaque instant, nous sommes enveloppés, le monde entier est enveloppé, dans l’amour de ce cœur “qui a tant aimé les hommes et qui en est si peu aimé”.

“Je vis, dit saint Paul, dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé, et qui s’est livré pour moi”[4]. La méditation de l’amour du Seigneur passe nécessairement par celle de sa passion: “Il s’est livré pour moi”. Ceci implique que chacun prenne conscience non seulement du péché du monde en général, mais de ce péché par lequel chacun est réellement en cause, négativement, dans les souffrances du Seigneur.

Cette méditation de l’amour manifesté dans la passion doit aussi nous conduire à vivre conformément aux exigences du baptême, à cette purification de notre être par l’eau jaillie du cœur du Christ; à vivre conformément à l’appel qu’il nous adresse chaque jour par sa grâce. Puisse-t-il nous donner maintenant “de veiller et de prier” pour ne plus succomber à la tentation. Qu’il nous donne d’entrer spirituellement dans son mystère; d’avoir en nous, comme dit encore saint Paul, les sentiments qui étaient dans le Christ Jésus... “qui s’est fait obéissant jusqu’à la mort”[5].

Par là, nous sommes appelés à répondre pleinement à son amour, à lui consacrer nos activités, notre apostolat, toute notre vie.

4. Ce mystère de l’amour du Christ, nous ne sommes pas appelés à le méditer et à le contempler seulement; nous sommes appelés à y prendre part. C’est le mystère de la Sainte Eucharistie, centre de notre foi, centre du culte que nous rendons à l’amour miséricordieux du Christ manifesté dans son Sacré-Cœur, mystère qui est adoré ici nuit et jour, dans cette basilique, qui devient par là-même un de ces centres d’où l’amour et la grâce du Seigneur rayonnent mystérieusement mais réellement sur votre cité, sur votre pays et sur le monde racheté.

Dans la sainte Eucharistie, nous célébrons la présence toujours nouvelle et active de l’unique sacrifice de la Croix dans lequel la Rédemption est un événement éternellement présent, indissolublement lié à l’intercession même du Sauveur.

Dans la sainte Eucharistie, nous communions au Christ lui-même, unique prêtre et unique hostie, qui nous entraîne dans le mouvement de son offrande et de son adoration, Lui qui est la source de toute grâce.

Dans la sainte Eucharistie - c’est aussi le sens de l’adoration perpétuelle - nous entrons dans ce mouvement de l’amour d’où découle tout progrès intérieur et toute efficacité apostolique: “Quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai à moi tous les hommes”[6].

Chers Frères et Sœurs, ma joie est grande de pouvoir finir cette journée dans ce haut lieu de la prière eucharistique, au milieu de vous, réunis par l’amour envers le divin Cœur. Priez-le. Vivez de ce message qui, de l’Évangile de saint Jean à Paray-le-Monial, nous appelle à entrer dans son mystère. Puissions-nous tous “puiser avec joie aux sources du salut”[7], celles qui découlent de l’amour du Seigneur, mort et ressuscité pour nous.

C’est à lui que je recommande aussi ce soir votre pays et toutes vos intentions apostoliques. De grand cœur, je vous donne ma Bénédiction.


 [1] Cfr. Luc. 24, 29.

 [2] Cfr. Eph. 3, 8-19.

 [3] Hebr. 7, 25.

 [4] Gal. 2, 20.

 [5] Phil. 2, 5-8.

 [6] Io. 12, 32.

 [7] Is. 12, 3.

 ###

 

6. Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l'as répandu sur nous dans l'Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd'hui le destin du monde et de chaque homme.
Penche-toi sur nos péchés,
guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal, fais que tous les habitants de la terre fassent l'expérience de ta miséricorde,
afin qu'en Toi, Dieu Un et Trine, ils trouvent toujours la source de l'espérance.
Père éternel,
par la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu'au monde entier!
Amen.

Messe de dédicace du sanctuaire de la Divine Miséricorde en Pologne par saint Jean Paul II, 17 aout 2002.

 

 

CHAPELETS VOTIFS et NOTRE-DAME DE MONTMARTRE

Le Chapelet Universel ou Missionnaire est un chapelet classique catholique romain (1 Notre Père, 10 je vous salue Marie, 1 Gloire au Père) dont chaque dizaine est colorée. Je n’en suis pas l’auteur. On attribue par tradition les intentions de prière suivantes, qu’on précise suivant les événements de l'actualité :

1° dizaine verte, pour l’Afrique

rouge, pour les Amériques

blanche, pour l’Europe

bleue, pour l’Océanie, l'Australie, les mers et toutes les îles.

jaune, pour l’Asie.

Il m'a été montré qu'il est possible de faire précéder chaque dizaine classique par une formule comme celle-ci (reçue le 1.9.2013) :

O Jésus, Prince de la paix, Réparateur des mondes, donne la paix à (continent) et le bonheur à tous les êtres.

  Cette formule peut être adaptée suivant les circonstances, en y ajoutant par exemple (8.2.2014) : …et à tous ceux qui sont originaires d.. (continent) dans ce bus / ce métro / cette salle / ma rue / ma ville / mon pays.

Une clausule éventuelle comme celle-ci reprendra le nom du continent, afin de conserver l’ancrage :

…et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni, Jésus à qui nous présentons... (continent). Sainte Marie... 

@@@

Le Chapelet de libération a été créé par Régis et Maïsa Castro Campinas au Brésil. Il est basé sur deux versets de l'Evangile : Jean 8:36 et Marc 10:47, ainsi que sur Actes 4:12 et Romains 10:13. Il se dit sur un chapelet ordinaire. On ne l'utilise que pour une intention à la fois, ou une personne à la fois.

Gros grains : Si Jésus libère N..., alors N... sera vraiment libre.

10 petits grains : Jésus, aie pitié de N...! Jésus, guéris N...! Jésus, sauve N...! Jésus, libère N...!

(Ou bien, pour vous-même : Si Jésus me libère... Jésus, aie pitié de moi ! etc.)

Précédé du Credo et suivi du Salve Regina (dans votre langue habituelle) ce qui authentifie son catholicisme romain. C'est une mise en pratique concrète de votre foi en Jésus.

Il me semble qu'on peut l'utiliser comme prière centrale d'un Jéricho ou d'une neuvaine.


@@@

Le chapelet de la Miséricorde Divine a été dicté par Jésus à sainte Faustine (1905-1938) le 14 septembre 1935. Il est relié à la fête de la Miséricorde Divine instituée par saint Jean-Paul II (1er dimanche après Pâques) et au tableau "Jésus j'ai confiance en toi".
Il commence comme un rosaire, puis :
Gros grains : Père Eternel, je T'offre le Corps, le Sang, l'Ame et la Divinité de Ton Fils bien-aimé notre Seigneur Jésus Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.
10 petits grains: Par Sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.
Prière finale après le chapelet : Dieu saint, Dieu fort, Dieu éternel, prends pitié de nous et du monde entier.

 @@@
 
Parler à NOTRE-DAME de MONTMARTRE
 
Invocation de sa médaille :
Notre-Dame de Montmartre,
Notre-Dame de Beauté
,
Patronne universelle des artistes,

Reine de la paix,

Unissez vos enfants et veillez sur eux
.

***
Prière officielle :

VIERGE TOUTE BELLE, obtenez-nous la beauté de l’âme et du corps.

Je vous salue, Marie, rayonnante de grâce, miroir de pureté où l’ESPRIT se contemple, ô Vierge toute belle, choisie entre les femmes pour donner un Visage à la splendeur du PÈRE.

Que votre beauté resplendisse en nous qui vous invoquons, et puis nous ravisse, éternellement glorieux et beaux, dans votre Lumière, auprès de JESUS.

Amen.

Imprimatur de Mgr François Pourcines, Vicaire Général à Montpellier, le 8 septembre 1979.

Photo de la statue prise le soir du 24 décembre 2013. Etonnement devant la colombe en céramique, à ses pieds, qui a une branche d'olivier peinte sur l'aile.

Venir à NOTRE-DAME de MONTMARTRE

Dans l'esprit de l'abbaye bénédictine de 1147 dont l'église St Pierre-St Denis est le dernier vestige (place Jean Marais), la ferveur envers Notre-Dame de Montmartre fut ravivée par le prince russe Gazi-Igna de Ghiréï, restaurée en 1942 et aujourd'hui, grâce à Philippe-Marie, célébrée sous ses trois vocables :
Notre-Dame de Montmartre, patronne universelle des artistes, un dimanche en mai;
Notre-Dame de Beauté, lors de sa procession dans les rues le 15 août;
Reine de la Paix, à la cérémonie du dimanche près du 21 novembre, avec les Ordres de chevalerie, et à la messe du Pèlerinage du monde combattant et militaire le 2me dimanche de février.
Elle a une Amicale d'artistes laïcs et une Confrérie spirituelle.
L'image, la médaille et la statuette sont à l'accueil de l'église (sur commande : prévoir un délai de livraison pour certains objets)

TEXTES DIVERS

PRIERE DE L'AUBE

Seigneur,
Dans le silence de ce jour naissant,
je viens te demander la paix, la sagesse et la force.
Je veux regarder aujourd'hui le monde
avec des yeux tout remplis d'amour,
être patient, compréhensif et doux,
voir au-delà des apparences tes enfants
comme tu les vois toi-même,
et ainsi ne voir que le bien en chacun.
Ferme mes oreilles à toute calomnie,
garde ma langue de toute malveillance,
que seules les pensées qui bénissent
demeurent dans mon esprit.
Que je sois si bienveillant et si joyeux
que tous ceux qui m'approchent sentent ta présence.
Revêts-moi de ta bonté, Seigneur,
et qu'au long de ce jour, je te révèle.

Amen.

(anonyme, apparu après 1945)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

07.06 | 11:53

HONORÉ PHILO dimanche 2 juillet : La langue peut-elle ne pas être de bois?
Vacances août et septembre, retour dimanche 1er octobre

...
09.05 | 14:01

HONORE PHILO Quelles relations avons-nous avec l'autorité ? Dimanche 4 juin 15h aux Associés

...
29.04 | 19:03

HONORÉ PHILO dimanche 7 mai, 15h : « Qui a peur de la liberté ?»
aux Associés, avant ou après votre vote.

...
28.02 | 19:38

Souvenir de Gilbert Lenga, 28 février.

...
Vous aimez cette page